DROITS DES FEMMES : Le 08 Mars, de l’origine à nos jours.

Veuillez nous suivre et nous aimer

  • 0
  • Share

Avec le thème de cette année pour la Journée internationale des femmes (le 8 mars) qui est de « Je suis de la Génération Égalité : Pour les droits des femmes et un futur égalitaire », nous avons pensé à savoir comment le 8 mars est devenu la Journée Internationale des Femmes. Voici le resultats de nos recherches

L’origine du 8 mars

Au début du XXe siècle, des femmes de tous pays s’unissent pour défendre leurs droits.

La légende veut que l’origine du 8 mars remonte à une manifestation d’ouvrières américaines du textile en 1857, événement qui n’a en réalité jamais eu lieu ! En revanche, l’origine de cette journée s’ancre dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe, au début du XXe siècle.

En 1910, Clara Zetkin a proposé la création d’une Journée internationale des femmes pour la première fois dans une conférence internationale des femmes socialistes. Cette femme s’inscrit donc dans une perspective révolutionnaire.

 La date n’est pas fixée du coup, ce n’est qu’après 7 ans, en 1917, avec la grève des ouvrières de Saint Pétersbourg, que la tradition du 8 mars se met en place. Après 1945, la Journée internationale des femmes devient une tradition dans le monde entier.

Jusqu’à nos jours…

Dans les années 70, la date est réinvestie avec le regain féministe et en 1977, la Journée internationale des femmes est reconnue officiellement par les Nations Unies, puis en France en 1982. C’est une journée de manifestations à travers le monde, l’occasion de faire un bilan.

Axée sur l’égalité de sexe, la Journée des femmes reste aujourd’hui d’une brûlante actualité. Car pour les militants de cette journée, tant que l’égalité entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte, ils auront besoin de la célébrer.

C’est dans cette optique que la directrice exécutive d’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, souligne, dans sa déclaration à l’occasion de la Journée internationale de la femme de cette année ,8 mars, que 2020 est l’année pour l’égalité des sexes et réclame détruire les obstacles persistants à l’égalité des sexes. Et de continuer, nous voulons nous mobiliser afin de mettre fin à la violence basée sur le genre ; nous lançons un appel en faveur de la justice économique et des droits pour toutes et tous ; de l’autonomie corporelle et de la santé sexuelle et reproductive et des droits ; et de l’action féministe pour la justice climatique. Nous voulons utiliser la technologie et l’innovation pour favoriser l’égalité des sexes et le leadership féministe.

Voilà que Margaret Mead avait raison en disant que nous ne pouvons jamais douter qu’un petit nombre de citoyens volontaires et réfléchis peut changer le monde ; en fait, cela se passe toujours ainsi. Tant que l’Egalite n’est pas atteinte, le 8 mars reste et restera une journée de lutte.

Juste pour vous femmes visionnaires et révolutionnaires !!

Veuillez nous suivre et nous aimer

  • 0
  • Share