COVID-19 : QUATRE LEÇONS APPRISES DE CETTE EPIDEMIE

Veuillez nous suivre et nous aimer

  • 0
  • Share

Non seulement cette épidémie prive les gens de leur vie, elle fait chuter également des économies des pays les plus puissants de la terre tout comme celles des pays moyennement puissants. « Tous les pays du monde sont lourdement impactés par l’épidémie de Covid-19 », dit la Banque Mondiale.

COVID-19. Cette pandémie qui fait beaucoup de peur. Elle remporte des vies des milliers des personnes dans le monde. Comme nous le trouvons dans les données de l’OMS, en date 06 mai 2020, nous comptons plus 260 000 des morts à cause de cette maladie.

En raison de cette ampleur, cette maladie devient la « star » du monde entier et prend le « A la lune » de tous les médias internationaux et nationaux. Elle devient aussi la « star » des médias sociaux.

 Elle a réussi à s’imposer remarquablement dans nos esprits. Pour le moment, c’est le temps, pour nous, d’apprendre de cette imposition ainsi que de ces mesures prises par différentes autorités des différents pays pour la contenir. Voici les quatre leçons que j’ai apprises du COVID-19 :

  1. La liberté individuelle gage de la prospérité économique

Des économistes prévoient que le monde entier pourrait subir une énorme perte de production mondiale, l’Afrique seule pourra perdre 37 à 79 milliards de dollars en perte de production agricole. La production agricole devrait se contracter entre 2,6%, le scénario le plus optimiste, et 7%.  A cela s’ajoute également le secteur touristique qui sera touché lui aussi. Cela est dû au mesures prises par les autorités des pays de fermer les frontières que ce soit terrestre, ferroviaire et aérienne. Ces décisions sont allées même jusqu’à obliger les gens à rester chez eux dans certains pays. Phénomène de « confinement ». Donc ces mesures de restrictions de la liberté de circuler à augmenter les impacts négatifs sur les économies de pays.

2. Echange libre source de la prospérité des pays :

A titre d’exemple, en Chine, la production industrielle a plongé de 13,5 % sur les mois de janvier et février 2020, par rapport à la même période de l’année 2019. Selon le site finance pour tous, une telle baisse est inédite en Chine depuis que le pays s’est tourné vers l’économie de marché à la fin des années 1970.

Selon l’économiste nigérian Ngueto Tiraina : 

« Cette pandémie a désorganisé les échanges de chaînes de valeurs, ce qui pénalise les exportations des produits de base. Il y a également la réduction des flux des échanges internationaux en ce qui concerne les transferts des fonds des migrants, les investissements directs étrangers, la fuite des capitaux ».

L’économiste Ablassé Ouédraogo conclut donc :

« Ce qui veut dire qu’il n’y a pas d’échanges. Et quand il n’y a pas d’échanges, beaucoup d’économies qui sont dans des situations d’importatrices sont obligées de souffrir ».

Les mesures prises pour contenir la propagation du covid-19 ont restreint considérables les importations et exportations des pays. Et leurs économies sont touchées de façon remarquables. Ce qui démontre la force du marché via un échange libre dans la prospérité des pays.

3. Droit de propriété va de pair avec la liberté

« Mieux vaut être un oiseau libre qu’un roi captif », dit un proverbe. Rester à l’écart des autres, dans un endroit calme, (comme se confiner) est considéré comme une meilleur repos de l’esprit par quelques personnes amatrices de la solitude. Mais pendant cette période du covid-19, nous constatons que nos maisons sont pires que les prisons. Nos argents sont des simples papiers, des fausses monnaies, sans la liberté dans son usage. Nos biens sont vanités sans liberté. Donc tout ce que nous possédons a de valeur et du sens avec la liberté. Par conséquent la propriété va de pair avec la liberté.

4. Etat de droit meilleur outils pour protéger les citoyens

 Même si je ne peux pas comparer les maux causés par le confinement et les bienfaits d’une libre circulation, l’idée que le confinement met toutes les personnes dans un même panier me pousse à penser sur les bienfaits d’une société où toutes les personnes sont tenues égales devant la loi et où chacun est responsable de ses actes. Je constate également que les fonctions des Etats doivent être seulement la promotion de la liberté et la sauvegarde de l’état de droit. Car, avec Covid -19, considérer que les gouvernements sont capables de réguler les économies et peuvent assurer le monopole de la production sanitaire est mis en doute de nouveau. Avec un respect égal de lois qui régissent cette société.

En conclusion, les conséquences des mesures prises en vie de contenir l’épidémie Covid-19 sur l’économie mondiale démontrent les bienfaits de la liberté sur l’économie des pays. La liberté, individuelle et économique, est la base de toute prospérité d’une société. C’est ce que j’ai appris de cette période. Comme la connaissance est une meilleure arme, essayons d’apprendre et agissons. Profitons de la « lumière » que l’épidémie nous présente pour défendre la cause de la liberté et être plus libre et d’ailleurs, « Plus nous serons éclairés et plus nous serons libres », disait Voltaire. Et le COVID-19 nous donne une raison de plus pour défendre les causes de la liberté.

Veuillez nous suivre et nous aimer

  • 0
  • Share